Quelques conseils pratiques pour un séjour en Iran

Malgré que l’Iran soit souvent considéré comme un pays fermé, cette destination promet à ses visiteurs des aventures hors du commun. Elle propose de nombreux sites naturels et culturels dignes d’intérêt à découvrir. Pour ceux qui souhaitent y passer un séjour pour la première fois, il est indispensable de retenir quelques conseils pratiques afin d’éviter de mauvaises surprises. En ce qui concerne, par exemple, la préparation des paperasses, il faut savoir les deux façons possibles pour l’obtention d’un visa touriste. La première consiste à acheter un billet d’avion et ne procède à la demande d’un visa qu’en arrivant à Téhéran.

Dans ce cas, un justificatif de réservation d’hôtel sera requis, ou bien une invitation par un résident. La deuxième option se fait auprès du consulat. Pour cela, l’intéressé doit disposer d’un numéro délivré par le ministère iranien des affaires étrangères. Il est ainsi nécessaire de contacter une agence de voyages locale et de payer une bonne trentaine d’euros pour avoir ce numéro quelques jours plus tard. Par la suite, le routard remplit un formulaire en ligne et règle une somme d’environ 50 €. Le passeport sera renvoyé avec le visa dans une semaine ou un peu plus.

La préparation des bagages

Avant de partir pour un séjour en Iran, il faut savoir que toute personne, touriste ou non, se trouvant sur le territoire est tenue de respecter la loi islamique en vigueur, même dans lieux publics. Pour ce qui est des vêtements, les hommes auront à se couvrir les bras et les jambes. Les femmes ne doivent pas faire apparaître les formes de leurs corps. Elles sont tenues de se couvrir le cou, le décolleté ainsi que les cheveux. Des tuniques à manches longues et des foulards sont alors à mettre dans la valise.

Il convient de noter que beaucoup d’Iraniennes ont l’habitude de porter un voile en arrière de manière à faire apparaitre quand même une bonne partie de leurs cheveux. Certaines d’entre elles aiment les couleurs vives. Par ailleurs, montrer des signes d’affection, comme les bisous et les accolades, est à éviter, surtout pour les couples. En outre, les touristes doivent faire attention aux endroits où ils se photographient. La prise de vue des bâtiments administratifs et militaires est interdite.

La conduite d’un véhicule en Iran

Si les routards souhaitent conduire sur les routes iraniennes, ils doivent faire attention, car la circulation paraît désordonnée, mais parfaitement sous contrôle. Les piétons ont parfois l’habitude de traverser même en plein milieu de voie rapide. Une route à quatre voies peut se transformer d’un coup en cinq ou six voies. De plus, les marquages au sol ne sont pas très importants et l’utilisation du clignotant est en quelque sorte facultative. En passant particulièrement un séjour à Téhéran, les visiteurs constateront que le trafic est intense, de jour comme de nuit. Ce sera un cauchemar pour les conducteurs non avertis.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *