Maison en bois : un bon choix pour décrocher l’attestation RT 2012

Nombreux sont les atouts d’une construction détenant une attestation RT 2012. Si le bien est un investissement locatif, alors, le titre permet au propriétaire bailleur de bénéficier d’avantages fiscaux. Mais de toute façon, que le bâtiment soit prévu pour être loué ou pour être habité par son propriétaire. Son efficacité thermique doit être prouvée par cette attestation de respect de la Réglementation Thermique 2012. L’efficacité thermique est en effet une qualité garante du maximum de confort pour les occupants de la maison. C’est aussi le gage de la réduction des factures d’énergie. La construction en bois est l’alternative la plus simple pour être certifiée RT 2012, mais avant d’en connaître les raisons, il est important de voir autour de quelles exigences s’articule la Réglementation Thermique 2012.

Les trois conditions d’obtention de l’attestation RT 2012

Elles se résument en Bbiomax, Ticmax et Cepmax. Les trois termes comportent respectivement les coefficients Bbio, Tic et Cep.

Le premier coefficient, le Bbio, évalue l’efficacité de l’isolation du bâti. Il varie selon la situation géographique. La question qui se pose est : la construction est-elle capable de conserver la chaleur en hiver, et de garder un certain degré de fraîcheur en été ?

Le second coefficient, la Tic, mesure à la fois la performance du bâti et son isolation. Une meilleure combinaison se concrétisera à l’intérieur du bâtiment par une température inférieure à 26° après 5 jours successifs de canicule. Cela permet de conclure que les occupants ont la possibilité de se passer de système de climatisation.

Le dernier coefficient, la Cep, est calculé en fonction du chauffage, de la consommation d’eau chaude sanitaire, de l’éclairage, de la climatisation et des dispositifs auxiliaires. C’est la consommation effective d’énergie primaire. Elle ne doit pas dépasser les 50 kWh/m².an. Ceci étant, un bon choix du système de chauffage va répondre davantage à cette exigence de l’État, l’une des conditions importantes pour obtenir l’attestation RT 2012.

La maison en bois face à ces trois obligations de résultat de l’État

Elle est meilleure élève. Pour ne pas tomber dans l’affirmation gratuite, soumettons la maison en bois aux trois conditions ci-dessus.

L’adaptabilité de ce type de construction apporte à l’intérieur la tiédeur adéquate en temps de forte chaleur. Aucune pièce n’est surchauffée. Le fait que le bois ne soit pas un matériau irradiant comme le béton en est l’explication. Par ailleurs, quand il fait froid; non seulement le bois est isolant, mais il est capable d’absorber la chaleur ambiante pour l’emmagasiner durant quelques heures. De ce fait, la famille qui réside dans une maison en bois peut très bien se passer d’un système de chauffage. Ce serait tant mieux, mais si par précaution, elle choisit de s’en procurer, un simple poêle à granulé Reims ferait l’affaire.

C’est un poêle pellet qui utilise un combustible écologique à fort pouvoir calorifique, les granulés de bois. Cette solution de chauffage s’adapte parfaitement à une construction en bois, car non seulement, c’est écologique, mais c’est aussi économique. La seule mesure à prendre est de mettre en place un répartiteur de chaleur ou un dispositif de ventilation à double flux dans l’habitation. Toutefois, il s’agit juste d’un conseil, mais c’est facultatif.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *