Voyager en Argentine et rapporter quelques souvenirs

Quand les vacanciers suivent du doigt sur une carte les contours de l’Argentine, ils s’imaginent déjà des destinations enrichissantes : Terre de Feu, cordillère des Andes ou chutes d’Iguazú. Mais le pays a aussi une richesse culturelle à découvrir, puisqu’elle suscite l’envie de mettre plein des tas de choses dans sa valise. Les fans de foot, par exemple, trouveront formidable d’assister à un match ou d’acquérir un maillot de leur équipe préférée, que ça soit Boca Juniors, River Plate ou l’équipe nationale. Les amateurs de vin iront faire un tour dans les bodegas, comme à l’est de Mendoza.

Dans cette province où le vin est né, ils goûteront la tranquillité de l’environnement rural, à travers une promenade à vélo ou à cheval. Ce petit tour les mènera vers les vignobles pour visiter les caves et déguster des échantillons de Merlot, de Bonarda, de Tempranillo, de Pedro Giménez et d’Ugni Blac. En partant, ils mettront dans leurs paniers quelques bouteilles des meilleurs vins argentins qui jouissent d’une réputation internationale.

L’artisanat du gaucho, évocateur d’un séjour en Argentine

Dès que les voyageurs posent leurs bagages à l’hôtel, ils se demandent ce qu’il fallait ramener de leurs voyages Argentine. Mais leur souci n’est pas fondé, car une fois sur place, les objets à se procurer sont nombreux, ne serait-ce que l’artisanat des gauchos, à repérer sur les marchés de Mataderos ou dans le village rural de San Antonio de Areco.

Dans ces deux quartiers de Buenos Aires, la capitale, les visiteurs dénicheront toute une panoplie d’articles qui se rapporte au quotidien de ces hommes libres. La Bombacha, par exemple, est le pantalon typique des gardiens de troupeaux. Léger et confortable, ce vêtement se porte en été. Ils n’oublieront pas non plus les bérets ou les ponchos en laine d’alpaga, de vigogne ou de lama. Par ailleurs, les couteaux à manche en carapace de tatou rappelleront aux bourlingueurs leur rencontre avec de vrais cow-boys de la Pampa qui ne s’en séparent jamais. Sur place, les vacanciers trouveront des bijoux de toutes sortes, étant donné que les gauchos sont maîtres dans l’orfèvrerie.

D’autres choses pour perpétuer le souvenir d’Argentine

Ce pays d’Amérique du Sud a engendré un mythe du Tango : Carlos Gardel. Ce virtuose a conquis le monde entier par son élégance et sa voix, glorifiant la mélancolie, la passion et l’amour à l’Argentine. En achetant un CD de ce chanteur de charme, les mélomanes feront d’une pierre deux coups : écouter l’un de ses titres « Volver » ou « Por Una Cabeza », tout en esquissant quelques pas de danse au rythme du « 2×4 ». En mémoire de Mafalda, dont la statue est érigée à Buenos Aires, dans le quartier de San Telmo, les routards s’offriront une BD, une statuette, des vignettes ou des vêtements qui la représentent. C’est Quino, un metteur en scène et dessinateur de bande dessinée, de son vrai nom Joaquin Salvador Lavado Tejón, qui a créé le personnage satirique de Mafalda, déclamant avec humour l’autoritarisme social et les différences sociales.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *