Comment choisir le bon ventilateur centrifuge pour la bonne application ?

Petit ventilateur centrifuge

L’utilisation d’un ventilateur centrifuge permet d’améliorer la qualité d’air chaud et de le diriger facilement. Il peut être assimilé à la climatisation, à la ventilation ou au chauffage. Grâce à sa performance et à la technologie qu’il utilise, il peut être utilisé, de manière efficace, au sein d’une industrie.

Comprendre ce qu’est un ventilateur centrifuge

Contrairement au ventilateur axial, le ventilateur centrifuge :

  • Est plus performant lorsque le conduit d’air se compose de nombreuses restrictions comme les coudes, les conduits flexibles, les filtres…
  • Peut être utilisé en milieu industriel puisqu’il offre une pression suffisante pour ces milieux. La moyenne pression va de 732 à 3 660 Pa tandis que la haute pression va de 3 660 jusqu’à 30 000 Pa. C’est pour cela que l’écoulement de l’air est beaucoup plus fluide et se fait en continu même en cas de restriction.
  • Est également efficace pour le dépoussiérage et le désenfumage des locaux industriels. Non seulement, il garantit la circulation de l’air, mais permet aussi l’extraction et le soufflage d’air.

 

Les critères de choix d’un ventilateur centrifuge

Le choix du ventilateur se portera sur un modèle centrifuge lorsque les pertes de charge au sein du circuit sont plus élevées que le débit d’air véhiculé. Il existe néanmoins différents types de ventilateurs centrifuges. Et pour trouver le bon modèle selon l’application, il faut se référer sur :

Le rendement

Cela va dépendre de l’orientation des aubes. En général, les ventilateurs centrifuges à aubes recourbées vers l’arrière offrent un meilleur rendement que ceux dotés d’aubes recourbées vers l’avant. Toutefois, lorsque l’efficacité énergétique attendue passe après un faible encombrement, mieux vaut choisir les seconds.

Le moteur et la transmission

Les aubes ne sont pas les seules à influer sur le rendement. Il dépend également du moteur et de la transmission utilisée pour le ventilateur. En termes de moteur, mieux vaut choisir les ventilateurs à moteurs à courant continu qui offrent un rendement supérieur par rapport aux moteurs asynchrones. Pour ce qui est de la transmission, la directe est conseillée pour n’avoir que de faibles pertes.

L’acoustique

Cela est exprimé par la puissance acoustique Lw et non la pression sonore. Le bruit qu’émet le ventilateur n’est effectivement pas à négliger même au sein d’une industrie, car sur le long terme, il peut être stressant pour le personnel.

L’encombrement

On n’y pense que rarement et pourtant, le manque d’espace peut pousser vers le choix d’un ventilateur plus petit. Qui peut être toutefois à grande vitesse. Cela pose toutefois quelques inconvénients : il est plus bruyant, offre un rendement qui laisse à désirer et consomme plus d’énergie électrique.
Un large choix de ventilateurs centrifuges est en ligne sur : https://www.abisco.fr/Postes-de-travail-et-sorbonnes-c-1016

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *