Le métier de charpentier

Le charpentier est amené à travailler sur tous types de constructions, aussi bien en neuf qu’en rénovation. Il est chargé de concevoir, de réaliser et de poser les ossatures en bois qui serviront de structure aux bâtiments, aux hangars, aux granges ou aux maisons.

    1. En quoi consiste leur prestation ?

En atelier, le charpentier trace les formes de la structure en grandeur réelle sur des contreplaqués. Suivant les plans fournis par les architectes, il met en exergue son art du trait pour élaborer ses propres croquis. Il est également à la charge du choix de l’essence de bois, de la taille et du façonnage des pièces en bois qui composeront la structure : pannes chevrons, fermes, poutres, poteaux, etc.

Sur le chantier, le charpentier s’occupe de l’assemblage de tous ces éléments. Par la suite, il réalise le levage et le montage de la charpente sur la construction. Le charpentier peut aussi être amené à s’occuper de l’habillage et de l’isolation de toiture.

Qu’il travaille en atelier ou sur un chantier, le charpentier se doit d’être pointu et méticuleux. Il est l’ouvrier qui est en charge de la solidité et de la résistance de la toiture.

    1. Les capacités que doit avoir un charpentier

Un charpentier ne travaille jamais seul, il doit donc avoir le goût du travail en équipe. En suppléant, un charpentier doit être capable de :

  • savoir interpréter et respecter les plans architecturaux,

  • prendre des mesures et proposer des solutions appropriées à la situation,

  • choisir les bonnes essences de bois et établir un devis détaillé,

  • maîtriser les travaux en bois et se servir des différents outillages (scies électriques, raboteuses, fil à plomb…),

  • prévoir le coût indispensable pour la réalisation du chantier,

  • respecter les délais établis, que ce soit pour la fabrication de la structure ou de la pose de la charpente,

  • assurer la qualité, la solidité des travaux.

    1. L’évolution professionnelle d’un charpentier

C’est un métier qui ne risque pas de s’éteindre dans les siècles à venir. Les déboucheurs sont nombreux, aussi bien pour les travaux sur chantier ou en atelier.

L’évolution professionnelle d’un charpentier, selon sa qualification et sa fonction, peut être la suivante : ouvrier d’exécution – ouvrier professionnel – chef d’équipe – contremaître – chef d’atelier – dessinateur – technicien-métreur ou Chef de chantier – conducteur de travaux.

Après des années de pratique, un charpentier salarié pourra créer sa propre entreprise.

Toutefois, il doit répondre aux réglementations relatives à la capacité professionnelle pour pouvoir exercer les activités indépendantes dans les métiers de la construction, de l’électrotechnique et de l’entreprise générale.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *