Isolation de la maison : les bonnes pratiques pour l’améliorer

L’isolation est l’une des grandes étapes de l’aménagement d’une maison. L’objectif est d’installer des dispositifs ou des structures qui vont permettre de réduire la consommation d’énergie de l’habitation et donc de faire des économies substantielles. Par ailleurs, l’amélioration de l’isolation entre parfaitement dans le cadre de la transition énergétique et du plan climat qui visent à encourager les citoyens à effectuer des travaux de rénovation énergétique. Le projet peut parfois devenir coûteux pour ceux qui ne s’y sont pas bien préparés. Quelques astuces et bonnes pratiques sont alors proposées par les professionnels et les passionnés afin d’aider les propriétaires.

L’essentiel avant de commencer les travaux

Puisqu’on est dans le domaine de la construction, tout projet d’aménagement débutera par un diagnostic de l’état des lieux. Dans le cas des travaux d’isolation, il s’agit d’une évaluation des faiblesses thermiques de la maison. Les professionnels et propriétaires connaissent mieux cette pratique sous le nom de DPE (diagnostic de performance énergétique). L’astuce consiste à bien se préparer financièrement, dès le départ, afin de pouvoir mettre en pratique les recommandations des techniciens. Un devis pourra d’ailleurs être demandé aux spécialistes pour ceux qui souhaitent avoir un aperçu des coûts de travaux.

Il faudra ensuite déterminer les priorités. En général, le toit est la partie de la maison où l’on peut constater une forte déperdition de chaleur. Cependant, il ne faut pas non plus oublier les murs et les fenêtres. Pour les mordus de bricolage, le changement des menuiseries sera une tâche assez facile. Il suffit juste d’avoir les bons matériels et les bons équipements. Une trousse à outils bien complète, un petit short de travail homme et quelques accessoires d’installations et tout sera fait en quelques heures. Bien sûr, l’intervention d’un professionnel est recommandée si le travail nécessite des compétences particulières, mais surtout s’il s’agit d’isoler la toiture ou les combles perdus ou encore d’effectuer un doublage des murs.

Toiture, murs et fenêtres, quelle isolation choisir ?

La qualité de l’isolation dépend du choix de matériaux, mais également du dispositif ou de la structure du support. Ainsi, pour les fenêtres et les baies vitrées, l’astuce est de choisir un vitrage à haut rendement. Les châssis à double vitrage sont les meilleurs. En ce qui concerne les murs, l’idée est de compléter le vide entre les structures intérieures et extérieures, notamment s’il s’agit d’une habitation construite après 1950. Un sondage pourra être nécessaire avant la pose de la couche isolante. La réalisation de ce travail nécessitera l’accompagnement d’un expert.

En outre, l’installation, dans le cas de l’isolation du toit, peut parfois être complexe. En effet, tout dépend de la structure du toit. Cependant, l’épaisseur d’un bon support d’isolation devra être d’environ 20 cm. Si la couche est moins épaisse, l’astuce est de le compléter par de la laine de verre ou de la laine isolante. Des panneaux de polystyrène ou de polyuréthane peuvent également être utilisés. Pour finir, il faut savoir que l’isolation du toit peut se faire aussi bien par l’intérieur que par l’extérieur.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *