Isolation et sarking

Une bonne isolation thermique est fonction du confort et du bien-être de tous les occupants d’une maison. Sachant que 30% des fuites de chaleur proviennent essentiellement de votre toit, il convient de prévoir une isolation à l’extérieur avec la méthode du sarking. Cette technique innovante vous permet notamment de réduire les ponts thermiques et de faire ainsi des économies d’énergie importantes, en été comme en hiver.

sarking

Qu’est-ce que le sarking ?

Connu également sous le nom d’isolation continue, le sarking est une méthode d’isolation de la toiture par l’extérieur. Facile à mettre en place et à poser, cette technique permet d’obtenir une isolation optimale grâce à la mise en place d’un « deuxième toit ». Concrètement, la méthode de sarking consiste à isoler le plancher ou l’espace intérieur qui se trouve entre les chevrons ou les voliges, en rampant.

Le sarking est une méthode d’isolation performante qui convient aux toits en tuiles, ardoise ou zinc. CEI 56 utilise ce procédé d’isolation en Bretagne depuis de nombreuses, comme de plus en plus d’artisan en France. Ce procédé permet en effet d’éliminer radicalement les ponts thermiques de la charpente, très souvent à l’origine des plus grosses pertes de chaleur.

A l’inverse d’une isolation des combles classiques qui très souvent, couvre entièrement l’espace disponible sous le toit, la technique du sarking offre la possibilité d’aménager correctement les combles. De plus, réalisé exclusivement avec de la fibre de bois, le sarking permet d’obtenir une construction parfaitement écologique, en neuf ou en rénovation. Ce procédé autorise même l’ajout d’un frein vapeur et d’un pare pluie pour offrir une étanchéité optimale à l’air et à l’eau.

Les avantages de la toiture sarking

La technique d’isolation de la toiture par l’extérieur, dite « sarking », lancée en 2014, connaît un grand succès auprès des constructeurs pour de multiples raisons :

  • Elle permet d’optimiser les combles et de gagner de la place.

  • Elle vient compléter une isolation intérieure existante.

  • Elle est à la fois pratique, esthétique et économique.

  • Elle protège la toiture et offre une durée de vie plus longue (30 à 50 ans minimum).

  • En rénovation, l’intérieur de la maison reste parfaitement habitable pendant les travaux.

  • Elle est adaptée à tous les types de couvertures de toit (tuile, zinc, ardoise)

  • Elle est facile à mettre en place sur une construction neuve ou en rénovation.

  • Elle permet de conserver les poutres apparentes tout en offrant une performance thermique conforme à la nouvelle réglementation thermique RT2012 à l’horizon 2050.

  • Elle offre une couverture neuve après les travaux.

  • Elle permet la combinaison d’un sous-toit et de panneaux d’isolation offrant un véritable bouclier d’isolation continue où aucun pont de froid n’est possible.

  • Elle offre une performance thermique efficace contre le froid hivernal et la chaleur estivale.

Bon à savoir

Etant donné qu’il s’agit d’une méthode d’isolation des toitures par l’extérieur, l’intervention de professionnels est recommandée. Il existe en effet certaines règles à respecter pour obtenir une performance optimale en termes d’isolation. L’épaisseur des panneaux isolants doit être entre 14 à 20 cm en fonction de l’emplacement de la maison, des spécificités de l’isolant et des exigences des utilisateurs. La mise en place d’un pare-vapeur ou d’un écran de sous-toiture peut également être sollicitée selon la nature de l’isolant utilisé.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *