Etudes de japonais : choisir la filière LLCE ou LEA ?

Aujourd’hui, Stéphane Demazure, étudiant en Langues Etrangères Appliquées de japonais vous fait un petit topo des deux formations universitaires principales pour étudier cette langue. Il s’agit de LEA et LLCE. Ainsi, si vous souhaitez étudier cette langue très différente de la nôtre, vous connaitrez ce qui distingue ces deux formations pour votre projet professionnel.

La filière LEA suivie et présentée par Stéphane Demazure

Sachez tout d’abord que la filière LEA est très généraliste. Tout d’abord vous apprendrez non pas une seule mais deux langues étrangères, précise Stéphane Demazure. Dans certains établissements, il est même possible d’en apprendre trois à la fois ! La première difficulté est de choisir la combinaison linguistique afin de ne pas mélanger les langues lors de l’apprentissage. Il faut aussi s’assurer de ne pas choisir de “langue par défaut”, c’est-à-dire vous assurer que vous en aurez l’utilité (tourisme, enseignement, travail à l’étranger, intérêt pour la langue et la culture concernées…). Pour la formation LEA trilangue, certaines universités acceptent les débutants pour la 3ème langue mais d’autres exigent qu’elle ait déjà été apprise au lycée (comme l’espagnol, l’allemand ou l’italien, illustre Stéphane Demazure).

Par ailleurs, la licence LEA ne se focalise pas sur les langues et la civilisation : d’autres matières plus généralistes sont enseignées. Vous étudierez ainsi les bases du droit français, la comptabilité, l’informatique ou encore gestion. En fait, comme son nom l’indique, dans la filière Langues Etrangères Appliquées fait des langues un outil et non une finalité en soi. Elle vise à former des professionnels capables d’utiliser les langues dans des domaines aussi variés que le monde de l’entreprise, le droit à l’étranger, la localisation etc.

Toutefois attention précise Stéphane Demazure, elles restent majoritairement la priorité de la formation avec des cours de traduction (générale ou spécialisée), d’interprétariat, de grammaire, de phonétique, de compréhension orale…

 

La filière LLCE

 

La filière LLCE signifie Langues, Littérature et Civilisations Etrangères). Ainsi, comme son nom l’indique, cette formation est plus axée sur les langues étrangères et la culture du ou des pays les employant que la formation LEA. Ainsi, neuf heures par semaine sont consacrées à la connaissance écrite comme orale des langues étrangères. Ce type de formation s’adapte davantage aux profils littéraires et donc aux lycéens sortis d’un bac L contrairement à LEA plus orienté profil bac ES (économie). Pour l’apprentissage, plusieurs exercices pratiques sont proposés comme l’analyse linguistique, les traductions ou les dissertations en langues étrangères.

Cette formation s’adresse avant tout à ceux et celles souhaitant devenir chercheurs ou enseignants en langues étant donné qu’elle est spécialisée dans ce secteur. L’enseignement est

 

Combien d’effectifs ?

La première année se veut tacitement sélective : certaines universités comptabilisent ainsi près de 400 étudiants en L1 contre seulement une centaine en L2 ! En effet, nombreux sont les étudiants attirés par les langues étrangères, parfois complexes comme le japonais, mais abandonnent faute de motivation et d’assiduité. Pour le japonais par exemple, nombreux sont les fans de manga qui viennent étudier la langue nippone mais se découragent très vite au moment d’étudier les idéogrammes (appelés kanjis), ou la grammaire radicalement différentes des langues européennes.

En effet, soyez prévenus : à la fac, vous n’aurez certes pas beaucoup d’heures de cours mais il vous faudra fournir en contrepartie un travail personnel important. Il y a donc beaucoup moins de suivi qu’au lycée ou qu’en BTS/DUT, ce qui peut déboussoler pas mal d’étudiants, indique Stéphane Demazure.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *