Des bâtiments responsables pour un futur plus écologique

Le développement durable que prônent plusieurs nations nécessite la contribution de bien d’autres aspects. La notion de bâtiment responsable qui devait faire partir de ses aspects prend pourtant une autre dimension au point de l’englober. Que cache concrètement cette notion ?

Qu’est-ce que c’est ?

Dans un premier temps, il faudrait souligner que les notions de bâtiment responsable et immobilier durable </ b>parlent de la même chose. Il existe plusieurs définitions de cette notion ; toutefois on peut retenir qu’un bâtiment responsable est un bâtiment économe en termes d’énergie et selon son impact sur l’espace environnant : son empreinte carbone est moindre de même que les besoins de ressources pour le conserver en état. Le confort et la santé des habitants est aussi capital. Comment obtenir un bâtiment responsable ?

Quelles sont les dispositions prévues pour les bâtiments responsables ?

Pour préserver les défis environnementaux et donner de l’importance aux bâtiments, il est prévu certaines dispositions réglementaires qui doivent être respectées. Celles-ci concourent à l’obtention des bâtiments dotés d’une performance énergétique normalisée (les aspects suivants rentrent dans l’étude : la surface, les matériaux utilisés, le type de toiture, les ouvertures prévues, le nombre d’étages).Les 5 dispositions réglementaires sont :

– Diagnostic de Performance Énergétique : Il permet de jauger la performance d’un bâtiment au moyen de certaines caractéristiques et de dégager l’impact énergétique et l’impact climatique. Il doit être réalisé chaque 10 an ;
– Audit énergétique : Beaucoup plus approfondie que le Diagnostic, il permet d’avoir une évaluation des dépenses énergétique d’un bâtiment. Toutefois, seules les sociétés disposant d’un effectif de plus 250 et faisant un chiffre d’affaire de plus de 50 millions d’euros sont concernées. La prescription est de 4 ans ;
– Bilan Carbone : Habituellement exécuté pour la plupart en France, elle se repose sur les Gaz à Effet de Serre avec un périmètre bien circonscris. De ce bilan découle un autre bilan dont le périmètre est plus réduit : Bilan des Émissions de Gaz à effet de Serre. Il n’est exigé qu’aux sociétés qui ont plus de 500 salariés. La réglementation exige la production pour tous les 3 ans ;
– Réglementation thermique : Elle prévoit deux situations : bâtiment neuf et bâtiment existant. En ce qui concerne ce dernier, la réglementation entre en jeu lorsqu’une rénovation se fait sentir et
– Annexe environnementale : Spécialement exigé pour les baux d’une certaine taille (plus de 2000m²) depuis 2012, il est demandé aux acteurs (bailleurs et locateurs) de fournir un récapitulatif sur la situation de leur performance énergétique avec des commentaires. Celui-ci renseignera sur une diminution ou non des charges en tenant compte des méthodes et actions à exécuter. Il importe de préciser que cette annexe est produite conjointement par le locateur et le bailleur.

Quels impacts sur le futur ?

La prise en compte de ses dispositions réglementaires par les propriétaires de bâtiments pourrait déclencher un développement durable sur plusieurs décennies, un écosystème adéquat pour le futur.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *