Comment réaliser le calorifugeage ses canalisations ?

Lorsqu’elles passent dans les pièces non chauffées de la maison, les canalisations de chauffage central ou celles de l’installation sanitaire perdent des calories. II est donc intéressant de les calorifuger.

calorifugeage ses canalisations

Une bonne isolation des canalisations a pour premier résultat une économie d’énergie, estimée à 10 % ou plus de la consommation d’énergie. L’isolation des tuyauteries d’eau froide elle-même est importante car elle les protège de la condensation et de la corrosion externe.

Les types de calorifugeage

Les manchons en mousse

Ils se signalent d’abord par leur facilité de mise en œuvre. Une simple pression suffit souvent à les refermer sur le tuyau. Dans certains cas, il faut y ajouter du ruban adhésif. Elles existent en différents diamètres (de 12 à 133 mm). Elles ne retiennent pas les moisissures et protègent les tuyauteries de la corrosion.

La mise à longueur de la gaine isolante se fait sans difficulté. II suffit, pour la couper, d’une simple paire de ciseaux. Un cutter convient aussi. Placez le tube d’isolation autour de la tuyauterie, la fermeture se faisant toujours du côté extérieur.

Les coques en laine minérale rigides

Elles sont constituées de laine de verre nue rigidifiée. Un simple cutter permet de réaliser des coupes droites ou d’onglet pour les coudes après avoir tracé les lignes de coupe. Elles se présentent sous la forme d’un demi cylindre creusé en son milieu pour l’encastrement de la tuyauterie. II existe des coquilles correspondant aux divers diamètres de conduites. Certaines coquilles sont garnies d’un pare-vapeur en alu. Elles se posent de la même façon que les précédentes. Le pare vapeur garantit une bonne résistance à l’humidité, et une bonne tenue dans le temps. Son imperméabilité à la vapeur d’eau élimine les risques de condensation.

Les manchons en mousse permettent un calorifugeage rapide et très efficace. Certains produits se referment par un système de glissière à pression, d’autres doivent être refermés avec du ruban adhésif.

Avant de remplacer une isolation par tresse, interrogez-vous sur l’ancienneté de celle-ci : s’il est probable que les tresses soient antérieures à 1997, l’isolant contient de façon quasi certaine de l’amiante. II ne faut donc pas y toucher, ce type de produit devenant très pulvérulent en vieillissant, d’où des risques pulmonaires importants. II faut laisser à des professionnels du désamiantage le soin de défaire la tresse et de procéder à sa destruction.

  • Les coques en laine de verre rigides se coupe facilement d’onglet, avec un cutter, pour s’adapter aux coudes décrits par les canalisations. Elles existent brut ou revêtues de papier aluminium.
  • Les coques en laine de verre rigides recouvertes d’une feuille de papier aluminium sont plus faciles à refermer, la lèvre du papier étant généralement autocollante.
  • On trouve aujourd’hui également dans le commerce des manchons en polypropylène dont la fermeture est facilitée par un emboite ment à queues-d’aronde.
  • La tresse isolante, aujourd’hui sans amiante, est l’une des façons classiques d’isoler les canalisations. II ne faut pas, cependant qu’elles soient trop collées au mur.

L’isolation thermique des tuyaux est donc à prendre en compte rapidement quand vous investissez dans un bien immobilier, qu’il soit neuf ou ancien. Dans ce cas, des spécialistes de l’isolation ou de la plomberie peuvent vous aider et vous conseiller sur le meilleur choix à faire. Il est dommage de dépenser 10% d’énergie pour rien, de nos jours, l’énergie est devenu un luxe, donc ne passez à côté de cette astuce et isolez vos tuyaux.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *